(0033) 02 96 91 95 05 / 07 86 34 89 71

L’Espérance à Penvern, près d’un siècle d’accueil touristique

De l’Hôtel au Camping, une histoire familiale

C’est dans les années 1920 que Célestine et Édouard Quemper, créent l’hôtel de l’Espérance. Rapidement la pension devient un haut lieu du tourisme sur la Côte de Granit Rose, grâce notamment au homard à l’armoricaine de Célestine qui attire une clientèle nombreuse et fidèle.

 

Quelques années plus tard, leur fils Pierrot et son épouse Léa transforment la maison familiale en « Bar de l’Hôtel de l’Espérance », qui devient un lieu de convivialité très fréquenté, Penvern est alors un carrefour bouillonnant d’activité. Dans l’arrière-cour Pierrot et son frère René développent une autre activité de la famille : la livraison de bois et de charbon. Puis ils se diversifient avec la distribution de fioul, et fournissent bientôt toute la côte en vins, cidres, bières, limonades et autres boissons. La SARL Quemper Fils devient alors une entreprise florissante en livrant quotidiennement les hôtels et restaurants, les particuliers comme les fêtes locales sur toute la Côte de Granit Rose.

 

C’est en 1959 que Léa et Pierrot Quemper décident de créer le Camping de l’Espérance pour répondre à une demande nouvelle des vacanciers. Durant quelques années les familles installent leurs tentes dans les champs appartenant à la famille, puis arrivent les caravanes et rapidement Pierrot et Léa commencent à aménager les parcelles pour plus de confort. Des bacs à laver le linge, des sanitaires, des allées de boules, un accueil en bois (le Kimi toujours présent). Jusque dans les années 90 Pierrot et Léa cumulent toutes les activités, la famille toute entière est mobilisée, puis Pierrot et René vendent la SARL pour prendre leurs retraites. Mais Léa et Pierrot continueront de travailler ensemble au camping jusqu’en 2003.

 

En 2004 Catherine leur fille, et Alain son mari, reprennent le camping familial et apportent une nouvelle dynamique avec l’implantation des premiers mobil-homes pour répondre à une demande nouvelle. Viendront ensuite la rénovation du bloc sanitaire, la mise aux norme de l’électricité, etc … Le camping restera dans la famille puisque la 3ème génération reprend progressivement le flambeau afin de poursuivre l’histoire familiale.